BMW

La 5G, nouvelle priorité de l'industrie automobile

(Paris, le 28 février 2017)

A Barcelone, pendant le Mobile World Congress, on ne parle que d’elle. Elle? C'est la 5G. Le futur réseau à très haut débit mobile sera déterminant pour assurer le déploiement des véhicules autonomes.

Plus d’excuses pour les retards avec la voiture connectée

BMW et Volkswagen vont prochainement proposer une fonction qui va faciliter la tenue du planning pour ceux qui passent leur temps sur la route.

Si, pour certains, la voiture connectée se limite à brancher son smartphone et à retrouver sa musique, la réalité est infiniment plus complexe. Indépendamment de CarPlay, Android Auto et MirrorLink, chaque constructeur développe ses propres services. Et visiblement, BMW et Volkswagen ont eu la même idée.  

Les constructeurs français font toujours la course en tête dans les flottes d'entreprise

(Paris, le 20 mai 2016)

Les flottes d’entreprise représentent un marché colossal pour les constructeurs. En 2015, quelque 1,269 million de véhicules ont été immatriculés sur ce marché sur un total (entreprises et particuliers) de 2,295 millions d'immatriculations. Soit plus d’un véhicule sur deux (55,3 %) vendus aux entreprises sur l’ensemble de l’année dernière.

La French tech auto à l'assaut de l'Amérique

 

 

(Paris, le 17 mai 2016)

Pour la seconde année consécutive BPI France et Business France ont organisé le concours Ubimobility Connected Cars. Une initiative qui permet à de jeunes entreprises françaises innovantes de se positionner sur le créneau de la voiture connectée et de tenter leur chance aux Etats-Unis, le marché où il faut être.

Open-source: une solution pour la voiture connectée?

 

 

(Paris, le 13 mai 2016)

La bataille de la voiture connectée n'est pas seulement une affaire entre Apple et Google. Les constructeurs misent sur Linux pour concevoir des terminaux plus sûrs et compatibles avec un maximum de standards.

La cartographie suscite des convoitises

(Paris, le 21 avril 2016)

Amazon et Microsoft s’intéressent à Here, l’éditeur de cartes numériques qui appartient à Audi, BMW et Daimler. Ils voudraient prendre une part de capital, en échange de services hébergés dans le cloud. L’an dernier, la bataille avait été rude et c’est finalement un triumvirat constitué des trois ténors du Premium allemand qui avait racheté à Nokia sa filiale spécialisée dans la cartographie numérique.

Pages