VW en pole sur l'électrique de demain

(Paris, le 4 décembre 2018)

Si l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi domine toujours le marché mondial de la voiture électrique, talonnée par Tesla, l’offensive préparée par le groupe VW pourrait bien bouleverser la donne.

Certains chiffres donnent en effet le tournis. Au cours des cinq prochaines années, jusqu'à fin 2023, le constructeur allemand va dépenser près de 44 milliards d'euros afin de couvrir les futurs enjeux de l’industriel auto, dont ceux liés à l’électro-mobilité. En vérité, c’est mêm 90 milliards qu'il a budgétés pour satisfaire ses ambitions. A côté, les 4 milliards de l’alliance Renault-Nissan et même les 10 qu’a prévus Ford font « petit bras ».

Il faut rappeler que, dans le cadre de la stratégie Roadmap E, les marques du Groupe Volkswagen prévoient de commercialiser 50 nouveaux modèles 100 % électriques d’ici à 2025.

C'est la raison pour laquelle le Groupe a passé des accords avec des fabricants de batteries. Il aura besoin d’une capacité de batterie supérieure à 150 GW par an pour équiper ses modèles. VW a choisi LG Chem, Samsung et SKI (SK Innovation) comme partenaires stratégiques pour l’Europe. Ces entreprises assureront l’approvisionnement en batteries à compter de 2019.

Par ailleurs, Volkswagen a aussi choisi de dédier trois usines à la fabrication de modèles électriques. Ce sera le cas des sites de Zwickau (Saxe) – où jusqu’à 330 000 modèles électriques par an sortiront des chaînes – mais aussi d’Emden et de Hanovre. En convertissant des usines de moteurs ou de véhicules thermiques, VW anticipe sur ce que devra faire l’industrie automobile, tôt ou tard. 

Le calendrier du groupe prévoit la production de l’ID en novembre 2019. Quand ce modèle 100 % électrique sera produit à Zwickau, il sera garanti avec un bilan CO2 entièrement neutre tout au long de la chaîne de production et de livraison. Le groupe a d’ailleurs demandé à ses fournisseurs d'utiliser des énergies « vertes » provenant de sources renouvelables pour la production de piles. Ce sera un levier majeur pour améliorer davantage l’analyse du cycle de vie de la voiture électrique.

Rappelons que VW veut produire plus d’1 million de véhicules électriques par an dans le monde à compter de 2025.