Voici la nouvelle Prius

 

Ce sera l’une des attractions du salon de Francfort la semaine prochaine. Toyota présentera en avant-première la nouvelle version de son modèle fétiche hybride.

La Prius de 4ème génération ne peut pas renier sa filiation avec la Mirai, la berline à hydrogène dont la ligne est si décriée parfois. Elle a une face avant plus agressive, qui est le fruit en réalité d’un aérodynamisme optimisé. Ce design peut plaire ou hérisser. Il a le mérite de ne pas être consensuel. La nouvelle Prius est aussi plus basse et plus athlétique. C’est le premier modèle de la gamme à adopter l’architecture TNGA (Toyota New Global Architecture), qui abaisse le centre de gravité, au profit de la réactivité et de la stabilité du châssis.

Mais, c’est surtout au niveau de consommation qu’on attend la Prius 4 au tournant. Toyota affirme que la nouvelle mouture reprend les points forts et les avancées des précédents modèles et qu’elle établit de nouvelles références en matière de consommation d'essence, d’émissions et de rendement (+ 40 %). La marque japonaise évoque même un progrès radical, sans toutefois donner de détails techniques à ce jour. On sait simplement que la voiture utilise une batterie hybride plus petite mais d'une densité d'énergie supérieure.

Emmenée par un groupe motopropulseur Full Hybrid Toyota de nouvelle génération, la Prius consomme sensiblement moins de carburant sur autoroute. Elle se montrera aussi plus souple et plus nerveuse, avec une accélération plus silencieuse à vitesse élevée et plus linéaire, en meilleure phase avec le régime moteur.

Un autre point fort est la sécurité. Outre un châssis particulièrement résistant aux chocs, la Prius disposera du pack Toyota Safety Sense, qui comprend tout un ensemble d’aides à la conduite et qui s’élargit avec l’ajout d’un Régulateur de vitesse adaptatif (ACC) piloté par radar et d’une fonction de détection des piétons au Système de sécurité précollision (PCS).