Une Jeep piratée à distance aux USA

L’affaire a fait grand bruit : deux hackers ont réussi à prendre le contrôle d’un véhicule et à couper le moteur. Le risque de piratage des voitures connectées est donc plus grand qu’on ne le pensait.

Le magazine Wired a fait appel à deux experts en sécurité informatique Charlie Miller (ingénieur en sécurité chez Twitter) et Chris Valasek (chercheur spécialisé sur les véhicules pour une entreprise de sécurité informatique). Armés d’un ordinateur, ils ont pris le contrôle du véhicule.

Certes, ils connaissaient l’adresse IP du véhicule, mais ils ont quand même réussi à pénétrer dans le système informatique du véhicule. Et tout cela à partir du système multimédia UConnect qui offre la connectivité à bord, via notamment une borne Wi-Fi.

Comme on peut le voir en vidéo (https://www.youtube.com/watch?v=MK0SrxBC1xs), les pirates ont réussi à neutraliser les freins et couper le moteur. Si c’était arrivé sur autoroute, l’issue aurait pu être dramatique.


Fiat Chrysler Automobiles est embarrassé par ces révélations. Le constructeur a bien édité un patch qui permet de corriger la faille de sécurité, à condition d’amener le véhicule en atelier, mais cela montre à quel point les voitures connectées sont vulnérables.

Un épisode qui pousse le sénateur Ed Markey, auteur d’un rapport alarmant à ce sujet, à réclamer un protocole de sécurité pour protéger les systèmes informatiques à bord des véhicules.