Quand le garage devient lui aussi connecté

 

Au salon Equip auto, qui se tient pendant toute la semaine à Villepinte en région parisienne, on parle des systèmes qui permettent de relier le véhicule au garage. La connectivité permet de mieux suivre l’entretien des véhicules et d’anticiper sur les pannes.
Le véhicule connecté ne se limite pas à l’intégration du smartphone. Il permet aussi d’établir un lien avec ce qu’on appelle l’OBD (on board diagnostic).

Les constructeurs l’ont bien compris: avec son système OnStar, Opel est capable de détecter une panne à distance et d’en informer le conducteur. Lequel reçoit par ailleurs un check-up complet de son véhicule, par mail tous les mois.

La bonne nouvelle, c’est que les flottes peuvent également prétendre à ce genre d’équipement. Un acteur comme Actia présente par exemple sur le salon l’iCAN. Ce boîtier est de type « plug and play » et vient se brancher sur la prise diagnostic de la voiture ou de l’utilitaire. Le système reconnaît automatiquement l’architecture électronique du véhicule et permet d’envoyer à un back-office (gestionnaire de flottes, atelier…) un ensemble d’informations comme les trajets effectués (vrai kilométrage compteur, consommation, parcours géolocalisés, moyenne de vitesse), des infos sur le comportement du conducteur, ou encore le prochain intervalle de service.

L’autre révolution vient de l’atelier lui-même. Avec les logiciels d’exploitation (DMS) de nouvelle génération, le garage peut traiter les demandes de rendez-vous en ligne et gérer les devis et les rapports de réparation par les outils numériques (e-mails, envois de SMS). Et c’est de plus en plus avec une tablette tactile et connectée que l’on accueille le client, pour plus de transparence et d’efficacité. Il est plus facile de montrer sur écran les étapes de la commande de pièces qui mènent au devis. Dernier exemple en date : un scanner portatif relié au cloud, au moyen d’une simple connexion Wi-Fi, qui permet de mesurer la profondeur de sculpture d’un pneu et de détecter tout défaut de géométrie. En quelques secondes, on peut délivrer un diagnostic au client et lui indiquer s’il faut procéder à une intervention.

Si l’on ajoute le carnet de bord numérique, le garage d’aujourd’hui ne ressemble plus tout à fait à celui d’hier.