Paris lance l’Autobib’ des utilitaires électriques

 

(Paris, le 27 janvier 2017)

 

Lancé sous forme de test, le service VULe partagés inaugure la location d’utilitaires électriques et à hydrogène pour les artisans et commerçants.

 

Serait-ce un signe ? Ce n’est pas avec Bolloré, qui propose déjà Utilib’ avec des véhicules du couleur rouge, mais avec d’autres partenaires (CCI de Paris, marché de Rungis, pôle Mov’eo, Peugeot, Symbio…) que la capitale met en place un service alternatif de mobilité à destination des commerçants et artisans. Cette expérimentation a pour nom VULe partagés et vient de voir le jour dans le quartier Montorgueil (2ème et 3ème arrondissements, avec 5 stations et 10 véhicules en location. A noter que l’un d’eux est un utilitaire à hydrogène, le Kangoo H2. Il y aussi un Kangoo électrique et 8 Berlingo/Partner électriques.

 

Réalisée dans le cadre d’un appel à projets de la Région Ile-de-France (« Innovation en faveur de la mobilité durable »), cette initiative est basée sur un système d’autopartage en boucle.

 

Destinée aux professionnels (commerçants ou artisans), qui ont besoin d’un véhicule de manière occasionnelle, ou régulière, l’offre fonctionne de la façon suivante. Il faut d’abord s’inscrire au service « VULe Partagés » et choisir une formule (sans engagement, forfait de 70 ou 200 € par mois). Ensuite, quand on veut louer un véhicule, un SMS est envoyé sur le téléphone du client. Ce code permet d’ouvrir la boite à clés située à proximité immédiate de la borne, et de récupérer ainsi les clés du véhicule et le badge.

 

Ce service est la garantie de pouvoir se déplacer pendant les pics de pollution, en utilisant des modèles zéro émission. C’est une alternative à l’achat d’utilitaires récents ou à la conversion en électrique de modèles thermiques.

 

Quelque 25 commerçants sont d’ores et déjà inscrits à la plateforme, opérée par Clem’, un spécialiste de l’autopartage. Cet acteur prend également en charge le covoiturage et la charge de véhicules électriques.