Le VU électrique éligible à l'aide de 10 000 euros

(Paris, le 12 décembre 2016)

Suite aux pics de pollution de la semaine dernière à Paris, Lyon et Grenoble, de nouvelles mesures ont été annoncées par le gouvernement.

Le véhicule électrique est particulièrement concerné et a fait l'objet de plusieurs annonces. La prime à la conversion (qui permet de bénéficier d’une aide jusqu’à 10 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique en contrepartie de la mise au rebut d’un vieux véhicule diesel) sera étendue aux véhicules utilitaires légers à compter de 2017. La prime a pour vocation de favoriser le renouvellement du parc chez les professionnels qui utilisent leurs véhicules pour leur travail. Un bonus est également mis en place pour les 2-3 roues électriques dont le moteur est d’une puissance supérieure ou égale à 3kW. Le montant de l’aide est de 1000 €, et ne pourra pas dépasser 27 % du coût d’acquisition du véhicule.

Des travaux sont également engagés avec les concessionnaires d’autoroutes afin de favoriser les véhicules à très faibles émissions sur les réseaux concédés, sans répercussion sur les autres tarifs de péage et sans augmentation de la durée des concessions autoroutières.

Par ailleurs, l’Etat, les collectivités locales, les loueurs, et les compagnies de taxis devront dès le 1er janvier prochain acquérir des véhicules légers émettant moins de 60g de CO2/km et des poids lourds propres.