Le siège qui fait du bien : l’une des surprises de Francfort

 

Faurecia, la filiale de PSA spécialisée dans les équipements d’intérieur, a présenté au salon de Francfort l’Active Wellness : un siège qui prend soin de son occupant.

Le bien-être à bord est la nouvelle priorité des industriels de l’automobile. Il se manifeste par l’éclairage (ambiance avec les LED, effets visuels avec plusieurs couleurs pour le système MultiSense de Renault), le son spatialisé chez Peugeot ou encore les systèmes qui assainissent l’air ambiant. Mais, il y a aussi la santé.

A Francfort, Faurecia a donc dévoilé un siège intelligent. Grâce à des capteurs intégrés, il est capable de mesurer le rythme cardiaque et la fréquence respiratoire. Cela permet de savoir si le conducteur est zen ou au contraire très stressé. L’intérêt est de pouvoir ainsi déclencher un massage énergisant, ou au contraire relaxant, en combinaison avec un flux d’air adapté.

Un tel siège, qui ne nécessite pas pour le conducteur de porter le moindre équipement, pourrait être mis sur le marché en 2018. Il intègre des données bio-médicales afin d’apporter la meilleure réponse en fonction des mesures.

Ford a pour sa part déjà travaillé sur le concept et imaginé de pouvoir appeler les secours si le rythme cardiaque s’avère anormal.

Dans une logique de véhicule qui sera prochainement autonome, il est important de s’assurer que le conducteur n’est pas trop stressé, ni trop déconcentré pour pouvoir reprendre les commandes. C’est la raison pour laquelle, à l’image de Valeo qui présentait aussi à Francfort la nouvelle version de son interface Moebius, une caméra surveillera ce que fait le conducteur.