Le parking automatisé se développe

(Paris, le 12 avril 2016)

 

Permettre aux voitures de se garer toutes seules sera bientôt une réalité. Sur la nouvelle Mercedes Classe E, une application sur smartphone permet de faire avancer et reculer le véhicule sur une place étroite, depuis l’extérieur de l'habitacle. Cette fonction baptisée Remote Park Assist nécessite simplement d'appuyer avec le doigt sur l'écran du mobile. Quand on l'enlève, la voiture s'arrête automatiquement. 

Fournisseur de cette technologie, l'équipementier allemand Bosch veut introduire une fonction "Home Zone" qui permet au véhicule de mémoriser un court trajet répétitif (par exemple, le parcours entre la porte du parking et la place de stationnement). Cela fonctionne sur une distance maximum de 100 m. Dès lors, en appuyant sur une touche replay sur l'écran de bord, le véhicule peut faire la manoeuvre de parking en mode automatique, sans intervention du conducteur. Et même mieux : il peut sortir du véhicule et commander à la voiture d'aller se garer, en pilotant lui-même la manip' depuis son application sur le smartphone.

La prochaine étape est encore plus spectaculaire. Bosch estime qu'à partir de 2019, il serait techniquement possible de descendre du véhicule à l'entrée et de le laisser gérer intégralement la recherche d'une place et le stationnement. La voiture serait naturellement capable de réagir en cas d'obstacle (piéton, sortie de voiture). Cela suppose toutefois que le parking soit connecté en Wi-Fi et que le véhicule soit capable de payer en ligne.

Et ce n’est pas de la science-fiction. Bosch teste actuellement ce procédé en Allemagne, en partenariat avec Daimler dans le cadre de son service d’autopartage Car2Go. Le projet pilote a démarré en 2015 et va se poursuivre jusqu’en 2018. Un tel service serait synonyme de gain de temps. Il permettrait aussi de garer les véhicules sur des places plus étroites (d’où un gain de place) en évitant au passage des frais de carrosserie.