Le match des voitures de direction électriques annoncé pour 2020

 

 

(Paris, le 24 novembre 2015)

D'ici 5 ans, plusieurs constructeurs ont bien l'intention de proposer des berlines de luxe 100% électriques. Une façon de concurrencer le californien Tesla et de réduire encore plus sensiblement les émissions de CO2, en vue de l’évolution de la réglementation.

Elle devait initialement sortir plus tôt, mais l’ardoise liée au scandale des moteurs truqués a incité le nouveau patron du groupe VW à décaler la sortie de la prochaine génération de la Phaeton. Ce n’est donc qu’en 2020 que sera lancée cette version exclusivement électrique de la limousine allemande. Le vaisseau-amiral de Volkswagen partagera en fait la même architecture que le SUV électrique d’Audi, qui aura probablement pour nom Q6 e-tron, et qui intègrera trois moteurs électriques et une batterie autorisant une autonomie de 500 km. La Phaeton sera probablement au top niveau en ce qui concerne les technologies d’automatisation de la conduite, pour rivaliser encore plus avec Tesla.

De son côté, Mercedes réfléchit aussi à une version 100 % électrique de sa Classe S. Ce n’est pas la priorité absolue pour le moment, d’autant qu’il existe déjà une version hybride rechargeable. Mais, c’est une option qu’étudie le constructeur allemand.

Et ce mouvement de fond ne concerne pas que le Premium germanique. Volvo a également annoncé pour 2019 l’arrivée de son premier modèle zéro émission, qui sera par ailleurs en partie autonome et qui pourra se recharger par induction.

Pour séduire les clients, dont principalement des chefs d’entreprise, ces voitures devront combiner à la fois une grande autonomie en mode électrique et des assistances à la conduite très poussées.