Le diesel reste une valeur sûre pour les gestionnaires de parcs

(Paris le 20 janvier 2016)

Après une chute brutale des immatriculations durant le premier trimestre 2015 sur fond de discours anti-diesel et de menaces de mesures contre les véhicules roulant au gazole, le calme est revenu du côté du diesel.

Sur le marché national (particuliers et entreprises), la part de marché du diesel sur le segment VP, qui était tombée sous les 60% au premier trimestre 2015, s’est ensuite plus ou moins stabilisée autour des 58% pour finalement terminer l’année à 57,2% (quatrième trimestre 2015). Il n’y a donc pas eu de nouveau décrochage brutal du diesel au cours de l’année.

Le constat est identique sur le marché du véhicule d’entreprise, puisqu’après la chute enregistrée début 2015 (la part de marché du diesel est passée de 85,8% à 80,2% entre le dernier trimestre 2014 et le premier trimestre 2015), le marché s’est stabilisé sur les trimestres suivants.

> Lire la suite