Kia espère électrifier les flottes

(Paris, le 26 février 2016)

Déserté par les Français, qui n’ont pas d’offre et n’en auront pas de sitôt, le segment des voitures hybrides rechargeables est essentiellement tenu par les Allemands, que ce soit avec Audi, BMW, Mercedes et Volkswagen. On peut aussi ajouter Volvo à cette liste.

Le groupe Hyundai-Kia, qui a de grandes ambitions, a déjà fait part de son intention de lancer plusieurs modèles à bas carbone, qu’il s’agisse de versions tout électriques ou hybrides plug in. Précisément, l’Optima rechargeable va ouvrir une nouvelle ère avec des rejets de CO2 contenus à 37 g par km.

La voiture sera présentée la semaine prochaine, au Salon de Genève, dans une version animée par une batterie lithium-polymère de 9,8 kWh. En combinaison avec un moteur électrique de 50 kW, la berline peut fonctionner en mode tout électrique pendant 54 km, avec une pointe de vitesse pouvant atteindre 120 km/h.

La nouvelle Kia Optima Hybride rechargeable développe au total 205 ch, grâce au moteur électrique qui vient seconder le 4 cylindres de 2,0 l et 156 ch. La voiture accélère de 0 à 100 km/h en 9,4 secondes, soit 0,6 seconde de moins que la Kia Optima hybride de précédente génération.

A noter que la batterie n’empiètera pas sur le volume du coffre. Elle a été intégrée sous la banquette, à l’emplacement de la roue de secours.

A bord, le conducteur disposera sur l’écran central d’informations utiles, comme l’état de charge de la batterie, des conseils pour optimiser sa consommation d’énergie et la liste des stations de recharge les plus proches.

Kia va intégrer aussi dans ce modèle des solutions de connectivité dernier cri, dont la compatibilité avec Android Auto et CarPlay pour l’intégration des smartphones, ainsi que des services connectés avec TomTom.

Tags: