Good Angel: et maintenant un éthylotest connecté

 

(Paris, le 27 février 2017)

Comme le rappelle sur son site la Sécurité Routière, l’alcool au volant est impliqué dans près d’un tiers des accidents mortels et provoque chaque année la mort d'un millier de personnes en France. Le fait de prendre le volant après avoir bu (au-delà de 0,5 g par litre dans le sang) augmente de 8,5 fois le risque de provoquer un accident mortel.

Il existe bien des éthylotests que l’on trouve en pharmacie et que les Français sont d'ailleurs censés avoir dans leur boîte à gants. Il existe aussi des éthylotests électroniques pour les plus courageux, ainsi que des applications pour smartphone où l'on peut obtenir une estimation de son taux d’alcoolémie en renseignant le sexe, le poids et la quantité d’alcool ingurgitée.

Le mérite de Good Angel est de rendre l’éthylotest électronique connecté. L’appareil, qui est vendu 99 € (avec sa trousse, 3 embouts buccaux et un cordon USB) peut en effet être relié en mode Bluetooth avec un smartphone. Dès lors qu’on a téléchargé l’application Good Angel (iOS et Android) pour mobile et tablette, le résultat de la mesure s’affiche sur le téléphone.

En temps réel, le conducteur voit le taux d’alcool et sait à quelle heure il pourra reprendre le volant en cas de dépassement de la norme (avec le montant des amendes et perte de points sur le permis). Le plus, c’est que le conducteur est géolocalisé et qu'il peut appeler une personne, qui va venir le chercher pour le raccompagner dans son véhicule. Ce service est proposé dans le cadre d’un pack tout compris pour une durée de 24 mois (182,50 € H.T), ou sous la forme d’un abonnement à 5 ou 6 € par mois en fonction de la durée (24 ou 12 mois).

La solution est intéressante, même si elle est contraignante. Il faut en effet acheter en supplément des embouts buccaux (8 € pour 10 embouts) et faire étalonner l’appareil au bout de 500 mesures d’alcool. Good Angel est nominé dans le cadre du 1er Prix Innovation de la Sécurité Routière, qui se déroule actuellement.