Choisir les "bons" pneus

(Mis à jour le 26 janvier 2016)

Un plein de carburant sur cinq sert à vaincre la résistance au roulement, due en grande partie aux pneumatiques. C'est pourquoi leur choix est aussi important.pneu

Les atouts du pneu "vert"
Michelin fut l'un des tout premiers à proposer un pneu "basse résistance au roulement". Moins large, utilisant de la silice dans sa bande de roulement ainsi que d'autres technologies sophistiquées, il permet de diminuer la consommation de 3%. Si en Europe tous les VP en étaient équipés, le gain en carburant pourrait atteindre, selon Bibendum, 3 milliards de litres par an, soit l'équivalent de 100 000 camions-citernes !

Le casse-tête de la deuxième monte
Faut-il absolument monter des pneus premium sur son véhicule ? Avec les limitations de vitesse, les contraintes de toutes sortes, la croissance de l'écoconduite, la différence de prix entre des enveloppes de grandes marques et des pneus "budget" se justifie-t-elle encore ? Les avis sont partagés, principalement en matière de longévité et de sécurité. L'étiquetage obligatoire permet d'y voir plus clair, notamment sur un point capital : les distances de freinage sur route mouillée.

L'homologation constructeur
Entre deux pneus de dimensions, d'indices de charge et de vitesse identiques, il est toujours préférable de choisir la référence homologuée par le constructeur. Pour la sécurité, mais aussi pour l'agrément d'utilisation, l'efficacité et le bon comportement du véhicule. Sachez toutefois qu'aucune disposition légale ne vous y oblige, dès que les dimensions d'origine et indices de performance sont respectés.

Tenir compte du code de vitesse ?
L'homologation par le Service des Mines précise l'indice de charge et le code de vitesse des pneus montés d'origine. Ce dernier, toutefois, ne correspond pas uniquement à la vitesse limite du pneu ; c'est aussi un indice de résistance indiquant le meilleur compromis sécurité/performance/comportement. De nombreux automobilistes utilisant des pneus hiver s'affranchissent d'ailleurs de ce code de vitesse.

Pneus hiver, nécessaires ou pas ?
Le Syndicat des Professionnels du Pneu et la Prévention Routière conseillent de changer ses enveloppes dès que l'on passe à l'heure d'hiver ou dès que le mercure descend au-dessous des 7°C. Faut-il les suivre ? Peu répandue jusqu'à l'année dernière, l'utilisation de M+S (Mud+Snow) se développe cet hiver, même si le taux d'équipement reste inférieur à 10%. Il faut dire que le surcroît de sécurité assuré par ces pneus sur chaussées glissantes - neige ou pas neige - est réellement démontré. Chez nombre de nos voisins, leur monte est d'ailleurs obligatoire.
Lorsque la température est inférieure à 7°C, l'adhérence des pneus se réduit significativement, ce qui augmente la distance de freinage (le facteur d'adhérence peut varier de un à dix en fonction du type de pneu et de la qualité du sol). Un pneu hiver ne durcit pas lors de températures extérieures faibles et dispose d'une sculpture plus profonde et lamellée pour une meilleure évacuation de l'eau ou de la neige et une meilleure adhérence.

Le saviez-vous ?
Lorsqu'un automobiliste conduit à 50 km/h, la différence de freinage sur sol enneigé entre un pneu hiver et un pneu été est de 8,3 mètres, soit deux fois plus que la largeur d'un passage piéton !

 

La clé des sept degrés

Où trouver des pneus moins chers ?
Les distributeurs spécialisés (Euromaster, Vulco, Profil+, etc.) sont parmi les mieux placés en matière de prix. Les Centres Auto (Feu Vert, Norauto, Midas, Speedy, etc.) jouent dans la même cour. Mais les meilleurs tarifs sont sur Internet : l'écart peut y atteindre 50% ! Une réserve concerne le montage : assurez-vous que votre vendeur en ligne a noué des accords avec un garage proche de votre bureau ou de votre domicile.

Le jour où vous remplacez vos pneus
- mieux vaut remplacer en même temps les deux pneus d'un même train, AV ou AR ;
- à choisir, mieux vaut monter des pneus neufs sur le train AR ;
- ne montez pas des pneus de sculptures différentes sur un même train, c'est interdit ;
- profitez-en pour faire équilibrer les roues et vérifier le parallélisme des trains.

Le saviez-vous ?
Le Code de la Route précise :
- la différence entre la profondeur des rainures principales de deux pneumatiques montés sur un même essieu ne doit pas dépasser 5 millimètres.
- le témoin d'usure de 1,6 millimètres indique la hauteur de gomme légale.

Pneumatiques et contrôle technique
Le contrôle technique est très vigilant sur l'état des pneumatiques. Une contre-visite est obligatoire dans les cas suivants :
- Structure différente sur l'essieu (montage de pneumatiques de catégories d'utilisation ou de structures différentes sur un même essieu)
- Dimensions/montage non conformes aux prescriptions du constructeur ou du manufacturier
- Usure importante : profondeur des rainures principales inférieure à 1,6 mm, absence de sculpture, pneumatique recreusé
- Déformations telles que hernie, boursouflure
- Coupures profondes des flancs et de la bande de roulement
- Différence > 5 mm entre les profondeurs de sculptures de deux pneus montés sur un même essieu
- Frottement, absence d'indicateur d'usure, marquage illisible ou absent
- Présence d'un corps étranger dans la bande de roulement
- Pression anormale : différente de celle préconisée par le constructeur.

 

pneus

 

Prendre le temps de contrôler l'état de ses pneus
Ecoconduire, c'est bien, mais vérifier régulièrement l'état des pneus, leur pression, c'est mieux ! Le pneu est le seul point de contact entre votre véhicule et la route : votre sécurité et votre tenue de route sont donc fortement liées à la qualité et l'état de vos pneus. Quelques conseils pour être sûr de rouler "intelligent" en toute sécurité.

Contrôler la pression chaque mois
Une bonne pression vous fait économiser du carburant, prolonge la durée de vie de vos pneus, et contribue à votre sécurité. Contrôlez là toujours à froid, au moins une fois par mois. La pression de gonflage doit être identique pour tous les pneus (elle peut cependant différer entre le train avant et le train arrière). Pensez à contrôler également la roue de secours.

Vérifiez l'équilibrage
Si vous ressentez des vibrations désagréables au volant, c'est sans doute que vos roues sont mal équilibrées. Un contrôle chez votre garagiste vous évitera d'user prématurément vos pneus.

Vérifiez le parallélisme
Tant que vous y êtes, demandez à votre garagiste de vérifier aussi le parallélisme des roues. Les chocs contre les trottoirs peuvent l'altérer sans qu'on y prête attention.

Vérifiez la profondeur des sculptures
Vérifiez régulièrement que les sculptures de vos pneus ne descendent pas en-dessous des 1,6 mm. En deça, vous êtes en infraction.

Permutez vos pneus régulièrement
On croyait cela démodé... mais interchanger ses roues permet d'allonger la durée de vie des pneus : en s'usant de façon uniforme, ils durent plus longtemps.

Changez les valves
Soumises à une importante force centrifuge, les valves se détériorent progessivement. Il est donc conseillé de les remplacer ponctuellement. Il y va de votre sécurité comme de la durée de vie de vos pneus.

L'étiquetage européen

Depuis le 1er novembre 2012, l'Union Européenne a instauré un système d'évaluation des pneumatiques, par une étiquette de performance énergétique des pneumatiques. L'objectif est avant tout écologique, et vise à inciter les consommateurs à choisir des pneus moins consommateurs en carburant et plus performants en ce qui concerne le freinage sur route mouillée, tout en limitant les nuisances sonores. Cette étiquette, désormais obligatoire, fournit ainsi des informations à travers trois critères :
- la résistance au roulement (sur une échelle de A à G, attention la catégorie D n'existe pas) : diminuer la résistance au roulement permet d'économiser fortement la consommation de carburant : en effet, un plein sur cinq est utilisé uniquement pour vaincre la résistance au roulement des pneus.
- le freinage sur sol mouillé (sur une échelle de A à G, attention les catégories D et G n'existent pas) : ce critère est essentiel en matière de sécurité. Plus le pneu freine court, meilleur sera son coefficient d'adhérence (un pneu de catégorie B freine sur trois mètres sur sol mouillé à 80 km/h, tandis qu'un pneu de catégorie F freine sur 18 mètres dans la même situation), il est donc fortement recommandé de choisir des pneus de catégorie A ou B.
- le bruit de roulement extérieur des pneus (selon trois niveaux et en décibels) : l'objectif de ce critère est de diminuer la pollution sonore de la circulation routière. La mesure du bruit se fait selon trois classes d'ondes, et anticipe les futures normes de 2016 en terme de seuils de bruit (l'intensité sonore est multipliée par quatre entre un pneu classé trois ondes, donc conforme, et un pneu une onde seulement).